Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lacavernedhaifa

lacavernedhaifa

Un blog, des livres, des illustrations et mille et une merveilles...

« Le Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows.

« Le Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows.

Un auteur, une histoire : Pourquoi y-a-t-il deux auteurs ? Je vais vous expliquer ça tout de suite. Mary Ann Shaffer est l’auteur du roman. Elle est née en 1934 en Virginie Occidentale et est décédée en 2008. Le Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates est son seul et unique roman, qu’elle a pût terminer en temps et en heure, avant de disparaître, grâce à l’aide précieuse de sa nièce Annie Barrows. Mary Ann Shaffer est une femme qui a toujours travaillée dans le domaine des livres : éditrice, puis bibliothécaire, elle fût par la suite libraire. Autant dire qu’elle y connait un rayon en ce qui concerne la littérature !

L’histoire en quelques mots : Nous avons à faire ici à un roman épistolaire qui tourne autour d’une jeune écrivain Juliet Ashton, connue lors de la désastreuse 2nde Guerre Mondiale sous la plume d’Izzy Bickerstaff. Mais à l’aurore de la Paix, Juliet cherche une idée de roman. Au fur et à mesure de ses nombreuses correspondances, elle va découvrir le fameux Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Guernesey, qui est un cercle qui s’est construit pendant l’Occupation de l’île par les allemands afin d’échapper au couvre-feu imposé.

C’est alors que l’on va découvrir des personnages hauts en couleurs, à travers leurs lectures, mais aussi à travers leurs histoires de commérages. On va voir se tisser des amitiés (peut être des histoires d’amours ?)

Et c’est au fil de ses correspondances que Juliet Ashton va prendre la décision de se rendre sur cette île, et cela va bouleverser sa vie à tout jamais…

La corde sensible : Cela faisait plusieurs années que je n’avais pas lu de romans épistolaires, et j’ai appréciée retrouver ce genre de littérature où le lecteur découvre au fur et à mesure des lettres le caractère des personnages et leur vie. Et l’une des qualités du roman épistolaire est qu’il se lit très vite et très facilement ! Mais aussi qu’il y a une réelle proximité qui se créer entre le lecteur et les personnages, ce qui a pour conséquence la création d’un fort attachement avec chacun d’eux !

J’ai beaucoup aimé le personnage de Juliet, qui est un personnage féminin fort, au caractère pêchu, mais surtout qui est très drôle !

J’ai été sensible à la période historique, où l’on découvre les affres de l’Occupation et de la Guerre, notamment par certaines lettres aux histoires anecdotiques, mais surtout où l’on découvre ce qu’est le retour à la vie après ces années de misères et de peur. La réjouissance de la proclamation de Paix est-elle réellement une source de joie ? Ou plutôt un simple soulagement ? Comment peut-on vivre, dès à présent, après avoir vécu de telles horreurs ?

Néanmoins, cela reste un livre divertissant, qui raconte une belle histoire d’amitié. D’ailleurs en lisant Le Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates, je n’ai pût me contraindre à ne pas faire de rapprochement avec un ouvrage récent, que j’ai particulièrement adorée : La Bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald.

En quelques mots :

Pour tous les amoureux des livres, ce livre est fait pour vous.

Pour tous les lecteurs qui veulent une histoire divertissante, sans prise de tête, que l’on lit muni d’une tasse remplie de thé bien chaud et de quelques gâteaux, ce livre est fait pour vous.

Et pour tous les lecteurs qui ont besoin d’être réconciliés avec la lecture, ce livre est également fait pour vous.

photographie de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows.

photographie de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article