Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lacavernedhaifa

lacavernedhaifa

Un blog, des livres, des illustrations et mille et une merveilles...

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Benjamin LEGRAND

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Benjamin LEGRAND, éditions Casterman. Photographie : lacavernedhaifa

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Benjamin LEGRAND, éditions Casterman. Photographie : lacavernedhaifa

Titre : Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec
Auteur : Benjamin LEGRAND
Editions : casterman
Collection : Intervista
ISBN : 978 2 203 03388 7
Pages : 240

Des auteurs, des histoires :

Si vous avez l'habitude de me lire, je suis sûre que vous êtes en train de vous dire "mais pourquoi a-t-elle mit son titre au pluriel alors qu'habituellement il n'y a qu'un seul auteur ?!" Tout simplement, parce qu'il n'y en a pas vraiment un seul et unique ...

Je vous explique tout !

Il s'agit ici du roman du film de Luc Besson écrit par Benjamin LEGRAND, mais d'après l'oeuvre de TARDI.

Tardi, n'est autre que l'inventeur des aventures d'Adèle Blanc-Sec. Né en 1946, cet auteur de bande dessinée et illustrateur français possède une belle notoriété dans le monde de la littérature, et reçoit de nombreux prix pour ses créations. Adèle Blanc-Sec est une série qui commence en 1976. De nombreux titres seront publiés.

Benjamin LEGRAND, est un écrivain français né en 1950. Spécialisé dans l'écriture de script cinématographique, Adèle Blanc-Sec fût écrit pour la réalisation du film de Luc BESSON.

 

L'histoire en quelques mots :

XX°, Paris, la Belle époque.

Alors que la capitale est face à une terrifiante créature préhistorique qui éclot après 135 millions d'années de sommeil, Adèle Blanc-Sec part en Egypte afin de trouver la momie d'un médecin pour sauver sa soeur jumelle plongeait dans un étrange état végétatif... Mais une autre aventure l'attend : celle de sauver coûte que coûte le célèbre scientifique Espérandieu, qui, sans lui, rien ne serait jamais arrivé et qui périt dans une cellule de prison en attendant sa dernière heure ! En effet, c'est grâce à son ouvrage sur la vie après la mort que la célèbre aventurière a eût cette idée saugrenue d'aller déterrer une momie vieille de plusieurs millénaires... Mais elle a besoin de l'aide d'Espérandieu pour redonner vie à cette momie et enfin avoir l'espoir de sauver celle qui lui est chère à son coeur...

Arrivera-t-elle à sauver sa soeur proche de la mort ? Comment va-t-elle y parvenir ? Comment sauver ce pauvre scientifique ?

Les cordes sensibles :

Adèle Blanc-Sec cette femme mondaine, coquette et au caractère bien trempée n'hésites pas à chevaucher aux quatre coins du monde pour arriver à ses fins ! Alors que sa soeur est entre la vie et la mort, elle doit aussi penser à sauver le célèbre scientifique afin d'avoir une chance d'y parvenir.

Adèle Blanc-Sec est un personnage particulier auquel je n'ai pas réussi à m'identifier. J'ai aimé son côté coquet et indépendant, pourtant je l'ai trouvée méprisante, orgueilleuse et un brin égoïste.

Il faut dire que la manière dont Benjamin LEGRAND narre l'histoire est particulière ! En effet, nous avons affaire à une narration à la troisième personne. Bien que cette manière d'opérer ne me dérange pas plus que ça, je trouve qu'ici, cela ne donne pas de chaleur au récit.

Tout est dans la description et pas assez dans le sentiment.

Le côté théâtral, burlesque, m'a dérangé, surtout au début du récit même si à la moitié du roman je me suis laissée prendre au jeu.

La narration est burlesque tant par la façon dont est écrit le récit, que par l'histoire en elle-même qui est parfois un peu trop tirée par les cheveux, à mon goût.

C'est un écrit qui manque de relief malgré les nombreux personnages qui composent le roman. Tout est trop simple, ou va trop vite.

Les moments que j'ai le plus apprécié sont ceux où il est question du ptérodactyle. J'aurais aimé qu'il soit plus présent dans le récit...

Par contre j'ai adoré la retranscription de l'époque, la Belle époque : celle où les femmes portaient de beaux chapeaux à plumes, où Paris était grouillant d'art et d'artistes ! C'est aussi l'époque des frères lumières. Mais aussi le livre, en tant qu'objet. En effet, il y a plusieurs petites illustrations qui accompagnent notre lecture et qui sont tirés des dessins de l'eouvre de Tardi.

Pour résumé malgré les nombreux points négatifs, j'ai passé un bon moment de lecture, notamment grâce à l'ambiance mouvante de la Belle époque qui est bien retranscrite ici. Même si je n'ai pas vu le film de Luc Besson, ce film ne me donne pas du tout envie de le voir. Néanmoins je suis curieuse de lire les textes originaux de Tardi. Je pense qu'une liberté a été prise par Benjamin LEGRAND ici, qui ne reflète pas fidèlement l'oeuvre de Tardi.

Note :

6/10

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lacavernedhaifa 27/09/2016 20:54

Si un jour tu as l'occasion de le lire, je te dirais "pourquoi pas", mais c'est vrai que j'ai été déçue par ma lecture, je m'attendais à tout autre chose... En tout cas pas à une histoire tirée d'une comédie de Vaudeville.

Twogirlsandbooks 27/09/2016 20:11

Ce livre à l'air pas mal même si je n'en fait pas ma priorité ^^