Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lacavernedhaifa

lacavernedhaifa

Un blog, des livres, des illustrations et mille et une merveilles...

Rose de Tatiana de Rosnay.

Rose, Tatiana de Rosnay, éditions Héloïse d'Hormesson

Rose, Tatiana de Rosnay, éditions Héloïse d'Hormesson

Bonjour tout le monde !

Je suis très heureuse de vous faire découvrir ce petit roman, de 300 pages, que j'ai découvert en me promenant dans les rayonnages de ma bibliothèque : Rose de Tatiana de Rosnay, aux éditions Héloïse d'Ormesson.

Je n'avais encore jamais lu de romans de cette auteur, même si mon entourage m'en parlait souvent... Mais j'ai découvert cette histoire qu'il me tarde de vous présenter !

 

Un auteur, une histoire :

Bien que ce soit une romancière connue du grand public, je n'échappe pas à la règle, et je vous la présente, un tout petit peu plus. Tatiana de Rosnay et franco-anglaise et est née en 1961 à Neuilly-Sur-Seine. Son père est français d'origine russe, et sa mère anglaise. Après des études de Lettres en Angleterre, elle va travailler comme journaliste à Paris pour plusieurs magazines. Elle est l'auteur d'une dizaine de romans dont tout le monde connait les best-seller "Elle s'appelait Sarah" et "Boomerang" qui se sont vendus à plus de 5 millions d'exemplaires dans le monde !

Mais ce qui est originale dans sa manière d'écrire est que certains romans sont écrits en français et d'autres en anglais.

Rose est un roman traduit de l'anglais par Raymond Clarinard.

Si vous le désirez, et que vous voulez assouvir votre curiosité, je vous propose de faire un tour sur son site officiel : Dieu comme il donne envie !

 

 

L'histoire en quelques mots :

Ce court roman se passe à Paris, sous le second Empire lors des ambitieux travaux  de modernisation d'Haussmann qui réduiront plusieurs quartiers entiers, réduisant à néant, des vies et des souvenirs.

Mais Rose Bazelet, une vieille dame qui mène une vie paisible entre la lecture et ses rendez-vous chez les marchands de son quartier, ne baissera pas sa garde et sa position lorsqu'elle recevra, un matin, une lettre du Préfet qui lui dit que sa maison sera détruite pour pouvoir construire le Boulevard Saint-Germain.

Mais cette femme, dont le mari est décédé depuis longtemps maintenant, lui avait fait une promesse qui la lie à sa maison...

Si bien qu'elle se battera de toutes ses forces contre le Préfet et l'Empereur pour sauver la demeure familiale...

 

Les cordes sensibles :

Ce roman est une petite merveille !

C'est un roman qui se lit d'une traite ! Un roman qu'on a du mal à lâcher !

On s'étonne de s'attacher autant à cette vieille femme qui écrit à son défunt mari pour tout lui raconter de sa vie, sans lui, depuis que le Préfet à prit la décision de détruire leur maison, cette maison où tant de souvenirs regorgent !

A travers ces lettres, on découvre le Paris d'antan, qui valse au rythme des boutiques : la fleuriste, le restaurant, l'hôtel, l'herboristerie, la librairie...

On y découvre la vie d'un quartier où les êtres humains sont reliés les uns aux autres, qui vivent ensemble, où des amitiés se tissent mais dont tout s'effondre du jour au lendemain... ,

Ce n'est pas le roman le plus connu de l'auteur, mais c'est une histoire d'une extrême sensibilité, d'une extrême poésie !

Le ton est donné entre les lettres de Rose à son défunt mari, et les lettres qu'elle garde près d'elle de sa famille et amis.

C'est un roman qui vous plonge dans un autre Temps, où l'on prend conscience de l'amour que l'on attache à notre maison, qui nous est si chère !

Que ferais-t-on nous à sa place ? Resterons nous coûte que coûte, ou bien partirons nous vivre notre vie ailleurs, par obligation ?

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Rose, cette femme qui aime la mode, les fleurs et les livres !

Mais je me suis aussi beaucoup attachée au quartier en général, qu'elle nous décrit si bien !

 

Si vous aussi, vous voulez découvrir un Paris mouvant, rendez-vous sur Amazon (en cliquant sur l'image ci-dessous).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article